• Facebook

Actualités

241660374_4400950219980843_5401668338642360701_n.jpg

   Douceur de vivre & divertissements attendent les visiteurs à Hérisson ! Situé aux confins du Bourbonnais et du Berry son château fort féodal & ducal occupe une position stratégique sur les voies d’accès à l’intérieur des terres des Bourbon, à l’entrecroisement des antiques voies romaines.

 

   Perché sur son piton rocheux , il domine et protège le bourg médiéval de Hérisson et son gué , contrôlant le passage des troupes et des marchands progressant le long de l’Aumance depuis le Berry voisin.

Monument Historique

josemanuelboissinot-3179.jpg
Logos-MH-SPR.jpg
josemanuelboissinot-3185.jpg

Abonnez-vous pour connaitre "LES NEWS"

Merci de vous être abonné.

josemanuelboissinot-5582.jpg

Erigé sur un rocher, au-dessus du gué de l’œil appelé Gateuil, la forteresse médiévale de Hérisson domine la vallée de l’Aumance à un emplacement stratégique, carrefour de voies antiques allant de notamment de Bourges à Néris-les-Bains. La première mention connue du château remonte à 1123-1133, lettre de l’archevêque de Bourges Vulgrain : « castrum Iricionense ». Toutefois Hérisson était déjà, au XIe siècle un bourg où officiait un viguier chargé de l’administration par délégation du pouvoir ducal et royal. Seuls des sondages archéologiques et l’archéologie du bâti pourraient déterminer les débuts exacts de la construction de ce château voir des éléments architecturaux plus anciens sous-jacents. A la fin du XIIe siècle, Hérisson appartient à la baronnie de Bourbon et en 1242 cette forteresse devient le siège d’une châtellenie de 50 paroisses retrouvant l’importance qu’elle eu dans l’Antiquité avec l’oppidum très proche de Cordes. Occupée pendant la guerre de 100 ans par des routiers anglais et détériorée, la forteresse est en partie reconstruite dès la fin du XIVe siècle au retour de captivité d’Angleterre du duc Louis II de Bourbon à la tête de ce qui était devenu en 1327, le duché de Bourbonnais. On y adjoint alors un grand donjon avec pièces d’habitation pour cette forteresse qui avait jusqu’à présent essentiellement un rôle militaire, protégeant un village lui-même totalement fortifié en cette fin du Moyen- Age. C’est surtout le démantèlement du château ordonné suite aux guerres de la Fronde par Mazarin (1651-1652) qui démembra l’impressionnant monument ; ses pierres servant à bâtir les maisons du village. Cependant, malgré plusieurs siècles de pillage, ce château avec le reste de ses remparts et certaines de ses tours encore culminantes semble toujours dominer et protéger son précieux village blotti entre des rochers escarpés et la rivière Aumance…

josemanuelboissinot-8308.jpg